Profiter de son SPA en hiver

Quels types de SPA choisir ?

Avant de profiter de son SPA en hiver il faudrait d’abord en installer un. Vous aviez le choix entre quatre types de modèles.
Le SPA encastrable s’enterre dans le sol et nécessite une installation technique du fait de sa plomberie.
Le SPA portable qui vous suivra partout où vous irez.
Le SPA gonflable c’est le même mécanisme que les chambres à air. A l’aide d’une pompe à air il faut introduire de l’air afin de monter le bassin.
Enfin le SPA de nage. Tire de son appellation de sa grande superficie.

Pour ce qui est des matériaux de la cuve du SPA il y en a également une grande diversité : le bois, la pierre, le béton, et celui en matériel synthétique (acrylique, liner, polyéthylène).

 L’entretien du SPA

L’entretien du SPA doit être régulier même s’il n’est pas utilisé. Il en va de votre hygiène. Déjà la majorité des SPA sont livrés avec un système de filtrage pour éliminer les impuretés et que l’eau soit constamment claire.

Par ailleurs une à deux fois dans la semaine, il faut vérifier la qualité de l’eau et veiller à ce que le pH soit équilibré. Nettoyer la coque avec une éponge et des produits spécialisés de même que le couvercle. Les savons et autres détergents sont à proscrire ils peuvent favoriser une véritable culture bactériologique. De plus, avant de vous introduire dans le SPA prenez une douche à l’eau claire afin de ne pas modifier le pH de l’eau du SPA.

Pendant les périodes d’inactivités du SPA vidanger le, débrancher le chauffe-eau et couvrir le SPA avec son couvercle.

 Quelle dimension pour son SPA ?

Certes il est privé votre SPA mais il faudrait avoir une vision un peu large. C’est-à-dire si par exemple si vous devriez organiser des soirées chez vous ou plus sobrement apprendre à vos enfants à nager pour cela il faudrait installer un SPA de nage.

Le SPA de nage est en fait une petite piscine idéale pour faire de l’exercice pour les personnes en rééducation et aussi de l’aqua gym.